Application Technique

Voici le deuxième article paru dans le magazine Aïki News n°87 (1991) que je viens de retrouver. Article portant sur une analyse comparative des différentes techniques commentées par les plus grands de l’Aïkido. Le livre écrit par O »Sensei  « BUDO » (1938) reste la source des commentaires.

Traduction littérale de l’anglais en français des pages 9 et 10 « Budo » (1938) Morihei Ueshiba, sans aucune interprétation de la part du traducteur.

Katate dori Irimi nage               

1- Kamae (position)

Vos pied sont dans la position Roppo – 6 directions. Votre corps est en hanmi pour l’exécution de Irimi aiki. Faites face à votre adversaire tout en concentrant totalement votre ki. (fig.1)

Adoptez une posture en fonction du moment, du lieu, du sol (terre ou parquet) et de la force de votre adversaire.

Il y a 4 méthodes pour avancer: soto-roppo (extérieur dans les 6 directions), uchi-roppo (intérieur dans les 6 directions), Soto-domoe (extérieur circulaire) et uchi-domoe (intérieur circulaire). Je vous les enseignerai pendant l’entraînement.

2-Irimi

Uke : Saisissez le poignet gauche de Shite avec la main droite (fig.2) Shite : Projetez la puissance jusqu’au bout des doigts de votre main gauche. Tendez-la, paume au ciel, en diagonal vers le haut et sur la droite, puis avancez loin devant avec le pied gauche sur la droite de uke, tout en tournant votre corps sur la droite (fig.3)

Faites attention à rester tout près de uke et restez vigilant à d’éventuelles attaques de dos. Saisissez le poignet droit de uke par dessous avec la main droite, dégagez votre main gauche vers l’avant et sur la droite, montez-la et donnez un atémi au visage (fig.4).

Saisissez l’arrière du col (ou le dos) avec la main gauche, avancez votre pied droit et projetez-le au sol en poussant votre bras droit (face interne du coude) en travers sur sa gorge (fig.5 et 6). Il faudra alors faire une rotation de votre bras vers l’intérieur et mettre de la puissance dans l’extrémité des doigts de la main droite.

 

 

 

 

 

 

 

Attention : Il faudra adopter soit le kamae droit, soit le gauche selon la posture de votre adversaire et la distance qui vous sépare. Vous devez aussi vous entraîner à finir vos mouvements en position roppo . Vous ne devez pas vous tenir face à votre adversaire en étant complètement de face.

Questions du journaliste

1- Quelle est l’importance de cette technique?

2- Sur quels points devons-nous porter notre attention lors de l’exécution de cette technique?

3- Quelles sont les erreurs que font fréquemment les débutants? Quels sont les pièges qui attendent les plus avancés?

4- Quels conseils pouvez-vous donner pour pouvoir progresser?

5- Avez-vous quelque chose à dire sur cette technique ou sur l’Aïkido en général?

Réponse 1/6 : Sensei Abe Shihan

1- Katatedori Iriminage est une des plus importantes techniques de base qui vous permet d’unifier le Ki, l’esprit et le corps et qui vous apprend à fusionner avec l’autre en utilisant le mouvement Irimi. Cette technique est essentielle pour apprendre à concentrer le Ki.

2- Ressentez l’unification avec votre partenaire et prenez conscience du mouvement spiralaire du Ki. Gardez votre centre solide. Les gens ont tendance à se décentrer.

3- Si on s’écarte de son centre, on perd la synchronisation rythme/respiration. Ceci a pour conséquence la perte de la connection avec le Ki de son partenaire. Les débutants ont tendance à vouloir projeter trop vite. Ils devraient s’entrainer lentement en suivant les mouvements de base.

4- Pour progresser, vous devez avoir pleinement conscience de votre propre centre et du fait que vous devez fusionner avec votre partenaire. De plus, vos bras, jambes et hanches doivent bouger comme s’ils ne formaient qu’un seul bloc. Exécutez vos techniques en profondeur.

5- Dans votre vie quotidienne, essayez de concentrer votre conscience au niveau de l’abdomen, emplissez entièrement votre esprit et votre corps de Ki. Adoptez une attitude corporelle naturelle et repérez le 1er signe de déplacement de votre adversaire.

Suite des interviews à venir.