Application Technique

Kamae : position de garde ou de vigilance.
Kamae vient du verbe kamaeru = fabriquer, construire, préparer, attendre, être à l’affût, sur le qui-vive.
A partir d’une position naturelle (shizentai ) l’idéal est d’arriver à une garde sans garde ou bien encore « garde vide » ( mu kamae ), être simplement prêt.

Chaque discipline à sa propre garde, au judo la garde du judoka, au karaté la garde du karatéka, à la boxe la garde du boxeur etc …

En Aïkido comme dans de nombreuses autres disciplines la position choisie est de trois-quart sankaku ( triangulaire ). La spécificité du kamae de l’Aïkido réside dans le positionnement des jambes et des pieds, hanmi (de moitié ) plus que dans celui des bras et des mains. Cependant, on retiendra trois kamae de base : Gedan, les mains vers le bas, chudan les mains au milieu, Jodan les mains vers le haut. Ces positionnements proviennent des écoles d’armes (ken-jutsu ) où les différentes gardes sont fondamentales.

 

 

 

Une vidéo pédagogique de l’ Aïkido Yoshinkan, qui démontre le kamae fermé caractéristique de cette école.