La période que nous traversons actuellement est inédite à bien des égards – plus de partenaires pour s’entraîner, plus de dojo … Qu’à cela ne tienne ! Mon Jo devient mon partenaire.

Les kumijo sont composés de mouvements codifiés de base appelés « suburi » qui s’enchaînent à deux – jo contre jo, comme un kata.

Ces kumijo, au nombre de 10, ont été mis au point par Morihiro Saito au dojo d’Iwama, afin de préserver et codifier l’enseignement qu’il avait reçu de Morihei Ueshiba, le fondateur de l’Aïkido.

D’autres écoles possèdent leur propre kumijo et leur propre progression. On y retrouve certaines similitudes et les différences portent plus sur l’ordre des enchaînements que sur les mouvements par eux-mêmes.

Les kumijo à deux vont développer la concordance « awase », la distance « ma-ai », le timing « de-ai » et bien d’autres notions – que l’on retrouve dans la pratique à mains nues « tai jutsu ». Le travail avec les armes (Jo ou bokken) exige plus d’intensité et de précision.

Le 1er kumijo comporte les mouvements de base suivants : Gaeshi tsuki – jodan gaeshi – jodan gaeshi uchi – renzoku uchikomi.

Pour un travail individuel, enchaînez le rôle de tori et celui de uke ( en visualisant votre partenaire, comme dans un kata.)

Prenez soin de vous.

 

 

Les 20 Jo Suburi

  1. Choku Tsuki
  2. Kaeshi Tsuki
  3. Ushiro Tsuki
  4. Tsuki Gedan Gaeshi
  5. Tsuki Jodan Gaeshi Uchi
  6. Shomen Uchikomi
  7. Renzoku Uchikomi
  8. Menuchi Gedan Gaeshi
  9. Menuchi Ushiro Tsuki
  10. Gyaku Yokomen Ushiro Tsuki
  11. Katate Gedan Gaeshi
  12. Katate Toma Uchi
  13. Katate Hachi No Ji Gaeshi
  14. Hasso Gaeshi Uchi
  15. Hasso Gaeshi Tsuki
  16. Hasso Gaeshi Ushiro Tsuki
  17. Hasso Gaeshi Ushiro Uchi
  18. Hasso Gaeshi Ushiro Harai
  19. Hidari Nagare Gaeshi  Uchi
  20. Migi Nagare Gaeshi Tsuki