Stage: Aïki-Ken-Jo

Dimanche 21/01/2018 de 9h30 à 12h00

 

Suite de l’article « Ikkyo expliqué par Morihei Ueshiba et d’autres Sensei »

Questions posées par le journaliste :
1- Quelle est l’importance de cette technique ?
2- Quels sont les points les plus importants dans l’exécution de cette
technique ?
3- Quelles erreurs les débutants ont-ils tendance à faire ? Quels pièges
attendent les plus avancés ?
4- Avez-vous quelques conseils à donner pour progresser dans cette technique ?
5- Avez-vous quelque chose d’autre à dire sur cette technique ou sur l’Aïkido en
général ?

Morihiro-SaitoMorihiro Saito Sensei
Aikikai 8ème Dan

Ceci est la 1ère technique qu’apprend le débutant.Omote waza (lorsque vous êtes attaqué avec la main droite). Vous devez attaquer en Shomenuchi, comme si vous vouliez monter votre bras, du bas vers le haut. Votre adversaire lèvera alors son bras droit pour parer l’attaque, saisissez alors son coude solidement et avancez en même temps votre pied droit. Les trois mouvements – conduite de l’attaque, l’awase et le déséquilibre doivent être exécutés en même temps. Par cette technique, vous devez apprendre la base de cet art indispensable aux techniques d’Aïkido. L’angle que vous adoptez lorsque vous immobilisez votre adversaire doit être correct. Le Fondateur fait référence à cet angle dans son livre « Budo » page 12 : « Vous devez attaquer le 1er, en utilisant jambes et bras en même temps. Lorsque vous bloquez votre ennemi au sol, il est important de placer son bras à angle droit par rapport à son corps. » Ceci est la technique de base la plus importante en Aïkido .
2- Il est important de bien distinguer Omote et Ura. En Omote, vous commencez en Ai-Hanmi, alors qu’en Ura, vous êtes en Gyaku-hanmi. Autrefois, pour Ura, vous auriez commencé la technique au moment où votre adversaire serait venu pour vous frapper. Mais, durant la période d’Iwama (1945-1955), le Fondateur l’a changée. Si bien que maintenant, vous attaquez le 1er aussi bien en Ura qu’en Omote. Je pense que nous devons pratiquer les 2 façons.
3- Si vous n’utilisez pas correctement vos bras et vos jambes, vous ne pourrez pas exécuter la technique. Le bras qui saisit le coude de l’adversaire doit être en complète extension. Vous devez saisir solidement le poignet de l’adversaire du côté de son pouls. Faites attention à bien positionner vos jambes dans Ura.
4- Vous devez toujours rester précis pendant votre entraînement et il est important de saisir fermement le bras de votre adversaire.
5- Vous devez consacrer beaucoup de temps aux techniques de base. Il est important de connaître les objectifs de chaque étape de votre pratique. Si vous n’arrivez pas à vous déplacer alors que vous êtes saisi solidement, cela veut dire que vous n’êtes pas en train de faire du Budo. Vous devriez être capable de débuter une technique après avoir laissé votre partenaire saisir votre main solidement : ceci est un exercice de base.

Kyoichi-Inoue
Kyoichi Inoue Sensei
Yoshinkan 8ème Dan

1- Dans cette technique, vous déséquilibrez complètement votre adversaire en attaquant sur l’articulation du coude pour l’amener au sol et l’immobiliser. Les techniques d’Aïkido étant l’expression physique du principe du Ken (sabre), Ikkyo est très importante dans l’apprentissage du mouvement de coupe du Tegatana de l’adversaire mais aussi pour l’acquisition des mouvements d’estocs et d’Irimi. Lorsque vous immobilisez votre adversaire, descendez votre Kokyu au centre de votre corps. Ceci est important pour développer la puissance du Kokyu et la stabilité du corps .
2- Il est important de faire la distinction entre Omote/ichi et Ura/ni. Dans la technique ichi, vous attaquez le 1er et déséquilibrez votre partenaire en attaquant sur le coude du bras levé pour parer votre attaque (ou vous le déséquilibrez en harmonie avec son mouvement de tirée). Dans la technique ni, quand votre adversaire vient pour vous frapper, vous vous glissez sur son centre et cassez son équilibre en tournant.Lors du déséquilibre, poussez la face externe de son coude dans un mouvement de spirale qui part d’en bas.
3- Quelques points à éviter :
a) saisir le poignet de l’adversaire immédiatement après avoir frappé avec votre Tegatana.
b) abaisser vos hanches lorsque vous poussez sur son coude ou quand vous coupez son Tegatana vers le bas.
c) arrondir le dos lors de l’immobilisation. Vous devez vous tenir droit, sur vos orteils.
4- Vous devez être capable de basculer en arrière votre adversaire lorsque vous le frappez …ceci demande beaucoup de pratique. Quand vous frappez, étendez votre main gauche (celle qui saisira son coude), vous pourrez ainsi mieux pousser sur son coude – ce ne sont pas les mains qui poussent, mais les hanches. Faites de même lors de la coupe de son Tegatana. Après son déséquilibre, faites attention à ne pas relâcher la pression sur le coude et maintenez-la jusqu’à l’immobilisation au sol.
5- Dans la mesure où cette technique est une technique de base, vous devez comprendre le principe Omote/ichi et Ura/ni et l’appliquer pour toutes les autres techniques, pas seulement pour Ikkajo. Je pense qu’il est important pour Shite comme pour Uke d’exécuter les mouvements (même les plus courts) avec précision.

Catégories : ActualitéFiches Techniques