les-dférents-styles-2.jpgLes cinq styles majeurs

L’Aïkido est le fruit d’une recherche personnelle entreprise par Morihei Ueshiba tout au long de sa vie. O-Sensei a fait évoluer son art dans le temps et ses différents Uchi-Deshi ont pu être les témoins privilégiés de son oeuvre à une phase donnée de sa construction.
Ces Sensei se sont sentis investis de la mission de promouvoir cet héritage, mais il n’en demeure pas moins que chacun a accompli son devoir influencé par ce qu’il en avait compris, retenu et acquis, ainsi que par leurs antécédents et bagage martial.
C’est la raison pour laquelle différents styles sont apparus, même si le fond et l’esprit de l’Aïkido demeurent identiques.
Chacun de ces sensei essaient de transmettre le message du Fondateur, chacun avec sa personnalité, son vécu et la compréhension qu’il a de l’Aïkido.

Aujourd’hui, nous pouvons répertorier cinq grands courants ou styles majeurs auxquels viennent se rajouter différentes tendances :

Aikikai Aïkido Hombu Dojo (Centre mondial de l’Aïkido à Tokyo)

w.aikikai.or.jp/

26.Style.Moriteru.Ueshiba

C’est la « maison mère », l’école du Fondateur, développée par son fils Kisshômaru Ueshiba (1921 -1999).
Le style de l’Aïkikai est celui que le Doshu a mis au point après la guerre en accord avec son père.
A l’heure actuelle, c’est Moriteru Ueshiba, le petit-fils, qui en est l’héritier et le 3ème Doshu (Maître de la Voie) depuis 1999.
Le style Aïkikai est le plus répandu à travers le monde.

Yoshinkan

w.yoshinkan.net

26.Style.Gozo.Shioda

 

L’école Yoshinkan fut créée en 1955 en accord avec O-Sensei par l’un de ses élèves les plus éminents d’avant-guerre, Gozo Shioda (1915 – 1994).
Il a été uchi deshi d’Ueshiba de 1932 à 1941 et reste une des personnalités marquantes de l’époque.
Son style est celui du Fondateur de la période d’avant-guerre.
Il a énormément contribué à faire connaître l’Aïkido après la guerre au travers des nombreuses démonstrations notamment au sein de la police.
En 1963, il devient l’entraîneur officiel de la police de Tokyo.
En 1990 fut créée la IYAF (International Yoshinkan Aikido Federation)
Il meurt en 1994 laissant la succession à son fils Yasuhisa Shioda, qui devient le Kancho du Hombu Dojo Yoshinkan.

Aïkido de la Société de Ki

ki-aikido.net

w.shinichitohei.com

26.Style.Kochi.Tohei

Cet Aïkido a été mis au point par Koichi Tohei (1920-2011) et met l’accent sur le principe du Ki.
Il comprend un système de massage de points nerveux appelé Kiatsu.
Pratiquant d’Aikibudo en 1939 au Kobukan Dojo avec O-Sensei, il part à la guerre.
De retour au Japon il reprend son entraînement avec le Fondateur et sera un des personnages marquants qui développera et répandra l’Aïkido principalement à Hawaii et aux Etats-Unis.
Il reçoit le 10ème Dan par l’Aikikai Hombu Dojo en 1970 et en sera l’instructeur en chef pendant de nombreuses années, acceptant les conditions contraignantes de l’Aïkikai.
En 1974, il quitte la maison mère qui refuse de le voir enseigner le principe du Ki et fonde le Shinshin Toitsu Aikidokai.

Aïkido Tomiki

nifty.com/shodokan/fr

26.Style.Kenji.Tomiki

Kenji Tomiki (1900 – 1979) était l’élève très doué des grands Maîtres Jigoro Kano (Judo) en  1923 et Morihei Ueshiba en 1926 (Aïkido).
Il fut le 1er à obtenir le 8ème Dan par O-Sensei en 1941, puis en 1964 le Kodokan lui décerne le 8ème Dan de Judo.
Professeur d’éducation Physique à l’université de Waseda, il expérimente et crée des systèmes pédagogiques qui permettront d’intégrer la compétition dans l’Aïkido.
Aujourd’hui, ce style continue à se répandre à travers le monde.

Yoseikan26.Style.minoru.Mochizuki

w.budoyoseikan.com

w.blog.aikidojournal.com

Style développé par Minoru Mochizuki (1907 – 2003), élève de Jigoro Kano, Fondateur du Judo et de Morihei Ueshiba, Fondateur de l’Aïkido.
Jigoro Kano le trouvant doué l’enverra étudier auprès d’experts en Budos traditionnels.
C’est ainsi qu’il rentrera au Kobukan de Morihei Ueshiba en 1930, pour y étudier le Daitoryu-Aïkijujutsu et l’Aïki-Budo.
Son style est celui de O-Sensei des années 1930 ; son système d’enseignement inclut les katas et les sutemis de l’école Gyokoshin-Ryu.
Il sera le premier à introduire et initier les Français à l’Aïkido en 1951.
L’appellation deviendra Aïkido Yoseikan ou Aïkido Mochizuki dans les années qui suivront.
Aïkibudo  

w.aikibudo.com      
En 1980, Alain Floquet, en accord avec Minoru Mochizuki réintroduit le terme Aïkibudo (en un seul mot).
L’Aïkibudo est une des composantes de la FFAAA (Fédération Française d’Aïkido Aïkibudo et Affinitaires). Le directeur technique est Alain Floquet.
Ce courant intègre l’Aïkido Yoseikan, le Daitoryu-Aïkijujutsu, le Katori Shinto-ryu et le Iai-Jutsu Yoseikan.
Yoseikan budo
Création du Yoseikan budo par Hiroo Mochizuki (son fils) au début des années 70.

w.ffkarate.fr

 

Des regroupements autour d’un sensei

Des Senseis issus de l’Aïkikai chargés de transmettre leur art en France et partout dans le monde, ont été amenés à créer des organisations internationales afin de pouvoir rassembler leurs pratiquants. Elles sont pour la plupart affiliées à la maison mère de l’Aïkikai. C’est ainsi que nous pouvons trouver:

A suivre dans le prochain article un aperçu sur les nombreuses organisations, groupes et tendances que l’on trouve en France.

____________________________________________

L’appellation Aïki-Budo désigne de nombreuses écoles caractéristiques des élèves de O-Sensei pendant la période d’avant-guerre.

Otsuki Yutaka (Otsuki-Ryu) : Il a tout d’abord étudié le Daito-Ryu Aïkijujutsu avec Sokaku Takeda.
Il a ensuite enseigné la calligraphie à Seiseki Abe, qui était alors élève de Morihei Ueshiba

Inoue.Noriaki.stylesNoriaki Inoue

Noriaki Inoue (1902 – 1994) : neveu de Morihei Ueshiba, il a suivi le fondateur depuis 1920.
Il a collaboré avec son oncle à la promotion de l’Aïki-Budo pendant la période d’avant-guerre.
Son art porte le nom d’Aïki Budo jusqu’en 1956. Puis, il deviendra Shinwa Taido, et Shin’ei Taido.

Hirai.Minoru.styles Minoru Hirai

Minoru Hirai (1903 – 1998) : il rencontre Morihei
Ueshiba en 1939, et possède déjà une expérience dans le domaine des arts martiaux.
Il avait déjà fondé son propre style, le Korindo Budo. Il représente l’Aïki Budo au sein du Nihon Butokukai en 1942.
Il jouera un rôle important dans le changement de l’appellation Aïki Budo en Aïkido.