Application Technique

Randori  » taninzugake » = plusieurs attaquants.

L’exercice du randori a de nombreux objectifs, comme celui de développer la vision et d’améliorer les déplacements, d’apprécier la distance et l’espace-temps ( le ma-ai et le de-ai.)

Tori a également pour consigne de ne pas se laisser enfermer par les uke et subir ce que l’on appelle » l’effet entonnoir », il doit rester vigilant, disponible et calme.

Il existe plusieurs formes de randori. On les utilise en fonction des objectifs à atteindre et des capacités à développer chez tori.

Une vidéo d’un randori utilisé au Dojo.

Randori souple : enchaînement spontané de techniques et contre-techniques ( Permet de travailler la souplesse, la disponibilité, l’écoute.)

 

 

Gozo Shioda : Randori d’antologie à 1,25